Week-end avec Éliane Claire Thiercelin

16 et 17 février 2013 à Evian

Roger CLERC (1908-1998)
Roger Clerc quittait ce monde en 1998
Par la persévérance et la créativité de ses élèves, des élèves de ses élèves, dans les cours, les associations, les écoles, les académies.... en France et au-delà des frontières
Aujourd'hui, quinze ans plus tard, nous est offerte la joie de constater que le yoga de l'Énergie vit, qu'il continue à se propager et à se renouveler.
Éliane-Claire

Éliane-Claire Thiercelin
Elle est un des multiples chercheurs en yoga de l'énergie.
Elle a reçu l'enseignement de Roger de 1974 à son ultime semaine de vie en 1998.
Elle a enseigné dans son studio et dans toutes les structures qu'il a mises en place.
Elle appartint, dès sa création, au Conseil Supérieur du Yoga de l'Énergie composé de Roger Clerc entouré de Boris Tatzky, Jean-Pierre Gaffez, Éliane-Claire Thiercelin, Remy Chaloin, Robert Frelon, Yves Mangeart.

IMG_7160

Pratique et partage.
Ensemble, découvrir ou retrouver les bases et comment s'est construit :
"L'esprit du Yoga de l'Énergie"
Roger Clerc a créé une approche spécifique du Yoga*1. La pratique nous révèle que son enseignement s'appuie sur une interrogation profonde : "quelle est la vocation du Yoga et par quelles voies agit-il sur l'être humain ?" Roger a été émerveillé par le fait que le yoga ait pu naître et les effets qui en résultaient mais sa préoccupation fut de ne pas "plaquer", à notre époque, une technique, qui fut infiniment précieuse en d'autre temps et sous d'autres cieux. Sa recherche a consisté à découvrir comment permettre à l'homme "occidental" contemporain de bénéficier d'un vrai yoga, adapté aux conditions de vie actuelles.*2
Notre travail lors de la rencontre, consistera à observer les propositions de bases telles qu'elles ont été enseignées par son créateur. Vivre et interroger la constitution de ces bases construites par Roger. En dégager les lignes de forces.
Nous scruterons ce mystère : "Que recèlent ces exercices, sur les plans physique, énergétique et mental*", souvent tellement simples d'apparence ! et qui pourtant ont réussi à éveiller l'essentiel en nous ?"
Selon le désir de Roger, le message se transmet avec la diversité des personnalités et des centres d'intérêt individuels. Quelle force nous relie les uns aux autres au-delà des apparences ? D'où vient notre intérêt, notre goût de la recherche, notre joie d'être et de partager ?
Éliane-Claire

*1 Yoga de l'Énergie, Roger Clerc,Courrier du Livre 1976
*2 Un art de vivre, Roger Clerc,Courrier du Livre 1986
*3 Manuel de Yoga, Roger Clerc,Courrier du Livre 1981-1982

IMG_7164

IMG_7166

Télécharger la plaquette

Week-end relaxation & yoga nidra

Week-end relaxation & yoga nidra les 9 et 1O février 2013 avec Martine Texier.

Week-end relaxation & yoga nidra les 13 et 14 Avril 2013 avec Nane - Danielle Chambre.

Télécharger la plaquette

Visite de Jacques Vigne a l'EYE

Jacques_Vigne_457369757
Jacques Vigne nous a fait la surprise de venir à l'École de yoga d'Évian durant le stage d'été 2012 : Il a donné un enseignement de méditation de 2 heures et une conférence sur la méditation avec un rapport du congrès de Denver sur les sciences contemplatives. Voir article ci-joint. Lire la suite...

Un Éveilleur


Yves-petit
Après Pierre Feuga, voilà que toi aussi, Yves, tu viens de passer de l’autre côté du miroir.
Toi dont la devise était « tout est possible ! », tu viens de nous faire la très mauvaise plaisanterie de « ce » possible-là.
Ton enseignement a laissé, pour qui l’a goûté, des traces indélébiles.
Loin d’être un enseignement de « suivisme », il portait essentiellement sur la compréhension et le développement chez chacun de cet espace de liberté et de créativité qui rend le yoga à sa fonction première, celle d’outil de conscience.
Pour nous qui t’avons accompagné en suivant tes séminaires pendant des années, nous avons reçu le message que tout était déjà là, au plus profond, et que toutes les limitations, tous les voiles, tous les obstacles, peuvent être balayés pour qui vit dans la sincérité, dans la totalité, dans l’enthousiasme et dans la joie cette merveilleuse discipline qui nous relie à la Vie.
Etre libre des conformismes et des tartufferies de la pensée qui, hélas, sévissent aussi dans le monde du yoga, t’a mis un peu en marge de la célébrité. Mais qu’importe. Ce relatif anonymat a fait de toi, comme de Pierre Feuga, de Jacques Thiébault, d’Yvonne Millerand et de bien d’autres, un vrai transmetteur.
Car, tout autant que les rares flambeaux aux noms célèbres, ce sont les maîtres « cachés », anonymes, qui, à travers les âges, ont maintenu en un flot continu et authentique la source vive de cet art majeur qu’est le yoga.
Les sillons que tu as tracés ne sont pas de ceux qui enferment, mais sont plutôt la traîne ample et marquée d’écume du bateau qui va vers le large.
Ils sont ce que tu es à présent… l’océan infini.

Marguerite Aflallo

La synthèse des yoga, Sri Aurobindo, Le yoga des œuvres

Nous pouvons parvenir à nous établir lumineusement en le Divin, à lʼabri de toute chute et de tout exil dans la conscience inférieure obscure et ignorante,
et lʼâme peut se déployer librement et fermement dans son propre monde naturel de lumière, de joie, de liberté et dʼunité...

Telle est la transformation qui doit être effectuée, une transformation intégrale de tout ce que nous sommes maintenant,
par la jonction -yoga- de lʼêtre fini dans le temps et de lʼEternel et Infini.

Ce difficile accomplissement nʼest possible que sʼil se produit une conversion immense,
un renversement total de notre conscience, une transfiguration entière de notre nature. Lire la suite...

La posture dans le Yoga de l'Énergie des Saison

Inspiré par des maîtres tibétains, Lucien Ferrer a vécu et enseigné un authentique yoga de l'énergie. Roger Clerc a été l'artisan de sa structuration et de sa diffusion. L'école de Yoga d'Évian qu'il a fondé, première à être basée uniquement sur cette forme de yoga, poursuit la démarche de L. Ferrer en structurant son enseignement sur les énergies de saison. Dès qu'on a gouté cette expérience et les richesses insoupçonnées qu'elle renferme, on n'imagine plus de s'en passer, tant la puissance de leur réalité coule de source. (N.B. : L. Ferrer s'est beaucoup servi de l'énergétique chinoise pour mettre en pratique la dimension "énergie" du Hatha-Yoga.)

La posture dans le Yoga de l'Énergie des Saisons (YES) :
La Posture, chemin de conscience

La posture est l'image emblématique du yoga dans le publique. Elle tient, en effet, une grande place dans le Hatha Yoga... et donc dans l'École de Yoga d'Évian. Avec la respiration, la relaxation et le "feu digestif", elle fait partie des quatre piliers du Hatha-Yoga.
La posture n'est pas un but, elle est un moyen d'évolution dans la manifestation de la conscience. Elle est, de multiple façons, chemin de conscience.
Chaque instant est le but ! c'est la présence
La posture, - "mouvement ralenti à l'extrême" disait Roger Clerc, - la posture est "respiration" de la forme. Et c'est la conscience de tous les mouvements et de l'énergie vibratoire qui l'animent et la parcourent subtilement qui la marque du sceau du yoga.

Elle est pratiquée selon quatre axes clairement définis dans les quatre années que propose l'École, pour les "auditeurs libres", la formation ou le perfectionnement.

Année 1 : la musculature "de saison" pour réaliser la posture
Année 2 : Les éléments de la posture selon les saisons
Année 3 : l'énergie au cœur de la posture
Année 4 : le mental, contremaître de la posture

Le cycle ordinaire de formation suit dans l'ordre ces quatre années. Mais il est possible, par exemple pour des personnes déjà formées dans d'autre type de démarche de yoga, de choisir l'année qui leur convient. De même, on peut, après avoir suivi une ou plusieurs années, reprendre un de ces axes pour l'approfondir.

Année 1 : la musculature "de saison" pour réaliser la posture

La vie est mouvement, la cellule - base de la vie- est mouvement incessant. Notre corps, formé de cellules spécialisées et organisées en tissus est un corps d'action et d'expression grâce au jeu musculaire. Or nous connaissons mal nos muscles. Ils sont tellement inscrits dans nos habitudes qu'ils sont hautement inconscients. Et pourtant, non seulement ils nous permettent de nous tenir, debout, assis ; de nous déplacer, de prendre ; de regarder d'un côté, de l'autre...etc.. - mais leur fonctionnement active la circulation sanguine, le déplacement de la lymphe, la tonicité des tissus osseux...etc.. Leur formidable coordination est assuré à la fois par le sens proprioceptif en relation avec les nerfs sensitifs et les nerfs moteurs, et par les fascias, cette "toile d'araignée" faite des membranes interreliées. Le système musculaire est tout un monde à découvrir et à explorer par la pratique.

Dans l'enchainement de postures en mouvement, - les "phrases", typiques d'un aspect du Yoga de l'énergie, - comme dans les postures tenues la musculature joue un grand rôle. L'éveil au jeu musculaire est un premier pas pour un changement d'état de conscience. Dans un premier temps ce n'est pas forcément ce qui frappe le débutant. Ceci reste en arrière plan. Une amélioration de la tonicité est un des premiers cadeau de la pratique du yoga de l'énergie tel que le conçoit l'École : améliorer intelligemment les abdominaux est la première chose à faire pour toutes les personnes qui souffrent du dos et du maintien. Il ne faut pas perdre de vue que les muscles non utilisés, ou insuffisamment "fondent" très rapidement. Mais en les faisant jouer, ils se fortifient aussi très vite. En une semaine de pratique, les résultats sont déjà là : c'est encourageant pour les débutants !

N'oublions pas "l'abandon de l'effort" qui fait partie d'une des définitions-clés de la posture en yoga. Le lâcher-prise, la relaxation sont en effet des éléments phares indispensables. Mais justement, pour détendre un muscle, une chaîne musculaire, encore faut-il en avoir conscience. Contracter/détendre fonctionnent en couple, c'est-à-dire en complémentarité. Il y a les muscles qui fléchissent et ceux qui opèrent le mouvement inverse d'extension nommés ordinairement antagoniste. Nous préférons, là aussi, parler de muscles qui agissent "en couple". Quand l'un fait l'action, l'autre la guide, l'ajuste. "En couple", c'est une notion riche de sens !

Tout ceci est à découvrir, à assimiler et à approfondir par la pratique dans les postures. Mais les énergies de saison viennent guider, structurer et enrichir les découvertes. En effet chaque saison dans sa coloration particulière, dans ses énergies met en avant une ambiance, un état d'esprit qui s'exprime plus particulièrement par certains muscles en lien avec des fonctions énergétiques internes. Par exemple en automne on souffle un peu après l'intensité vibratoire de l'été. L'énergétique chinoise parle symboliquement "d'énergie poumon". Elle est tout naturellement lié à l'anneau musculaire du diaphragme, muscle majeur de la respiration. Mais ce muscle est aussi mobilisé pour la poussée lors de l'expulsion des selles, ou aussi pour la mise au monde du bébé. Le terme symbolique est "énergie gros intestin". Et tout ceci s'inscrit dans l'énergie descendante d'automne, saison de la descente de la sève dans les racines. Les fruits et leurs graines tombent à terre, c'est la fin d'un cycle et le début d'un nouveau cycle. Cette forme de compréhension et la pratique posturale qui en découle dépasse de loin les strictes notions d'anatomie tout en les mettant en lumière. L'énergie respiratoire est une animation majeure et multiforme des postures.

Utiliser, doser l'intensité de l'énergie musculaire du plus fort au plus subtil en choisissant consciemment les muscles de saison demande une exploration soutenue, "sans longue interruption et dans le non-attachement" (Patanjali). Telle que nous venons de l'évoquer ici, l'année 1 est vraiment très riche. C'est une bonne base, c'est à la racine de la pratique.



Année 2 : Les éléments de la posture et l'activation de la vie selon les saisons
Du "physique" au "physique subtil"

La posture semble être essentiellement de l'ordre du corps physique. C'est là une réalité évidente, bien pratique : là où ça se voit ! Mais elle est en même temps la manifestation extérieure de processus intérieurs de vie. Et elle est suscité par une intention, ou plutôt des intentions plus ou moins conscientes. Pour le grand publique et pour le débutant, c'est le physique de la posture qui prime. C'est l'extériorité et l'aspect matériel qui capte d'abord l'attention. Comment la posture va-t-elle jouer son rôle évolutif de chemin de conscience ? Comment va-t-elle révéler les richesse dont elle est porteuse ?

Dans son exploration des profondeurs de l'être manifesté, Sri Aurobindo se sert de l'expression "physique subtil". Nous nous servons de cette notion dans son approche première. Dès que nous passons de la perception ordinaire à des sensations qui réclament clairement une intériorité, nous la qualifions du terme "physique subtil" et il y a effectivement changement d'état de conscience. C'est ce qui se passe, par exemple, quand, dans un état ordinaire, nous allons ressentir les battements du sang dans une partie du corps. C'est encore un jeu d'énergie physique, mais il demande pour être perçu de se mettre à un niveau subtil. Pédagogiquement l'énergie d'été, (ou l'été de la journée) sera le bon moment pour accéder à cette perception. Mais l'accent sur l'action musculaire de printemps sera aussi une voie d'approche favorable. Vécu dans la posture ces perceptions "physiques subtiles" aident à ne pas s'identifier à son extériorité physique et à élargir sa conception de la posture.

Chaque saison active naturellement deux grandes fonctions énergétiques et les énergies musculaires qui y sont associées. L'année 2, comme nous venons de le voir déjà ci-dessus intègre le vécu de ces énergies internes de vie - le métabolisme - pour explorer plus profondément les richesses de la posture. C'est en même temps en lien avec l'attitude psychologique "de saison" : calme et descente dans les racines en automne ; temps de gestation dans les profondeurs de l'hiver ; énergie d'action bondissante du printemps ; ouverture à l'espace, ouverture du cœur et joie de l'été ; et éveil à nos capacités d'adaptation rapide et d'évolution dans la "toute saison". Bien que pratiqués déjà durant l'année 1, la manière de vivre les postures selon les énergies de saison sera plus explicite. La notion de "point-clés" : chaque posture présente des difficultés particulières qui appellent des préparations spécifiques. La démarche pour en prendre clairement conscience est importante tant pour sa propre pratique que dans la pédagogie d'enseignement du yoga. Elle sera confortée par une connaissance pratique de l'organisation du corps humain dans la compréhension des rapports musculaires-articulaires et des mouvements de l'infini (en 8) qui l'animent. En variant les animations de la posture (respirations, lâcher-prise ciblé, micro-mouvements, circulations d'énergie, jeu de polarité, vibrations sonores, mini-contractions, frottement des fascia etc...) on la sculpte du dedans, tout en se donnant un moyen très bénéfique de garder une tranquille concentration et plus encore une présence créatrice.

Spiritualité avec Sri Aurobindo



L’Ecole de Yoga d’Evian annonce qu’elle est “inspirée par le rayonnement de Sri Aurobindo” : qu’est-ce que cela signifie ? Tout d’abord, il est utile de rappeler que Sri Aurobindo est considéré comme un des grands sages du XXème siècle en Inde. Il est porteur d’une spiritualité très particulière. Il a très consciemment tenté «la fusion de l’ancienne connaissance d’Orient et de la récente connaissance d’Occident» (V.D. 174). Voici comment son “Purna Yoga”, son “Yoga intégral” guide la démarche proposée à l’École.

La Réalité, un monde évolutif


La Réalité dont nous faisons partie, la Réalité que nous sommes se présente dans l’univers comme une réalité évolutive. Nous sommes, “petit corps” et “grand corps”, en incessante transformation. L’Ecole est un lieu privilégié pour prendre conscience de ce fait et devenir acteur de soi-même dans sa petite personne et dans sa “Personne Immense” comme disent les Upanishads. A ce titre, le Hatha Yoga, yoga du “physique” et de “l’énergie de vie” est la base du travail sur soi. La vie quotidienne étant le lieu de vérité où se reflète la justesse de la démarche spirituelle - “spirituelle” parce qu’elle est animée du souffle de l’esprit : le yoga est avant tout “un état d’esprit” qui “met en forme” les potentialités (traditionnellement appelées le “Sans-Forme”).

Les postures sont des formes immobiles dans leur aspect extérieur. “Mouvement ralenti à l’extrême” comme les définissait Roger Clerc, elles sont sous-tendues de courants d’énergies. C’est la suspension des tourbillons de pensées et le changement d’état de conscience qui donnent accès à ces perceptions subtiles. Ce chemin de transformation s’inscrit dans l’évolution qui, après la manifestation de l’être en tant que matière, a conduit aux effloraisons de la Vie et révèle peu à peu son sens dans la laborieuse ascension de la conscience. C’est à la conscience supramentale illuminée qu’incombe, en dernier ressort, la tâche de ressaisir la matière, la vie et le mental pour rendre manifeste la plénitude de l’Etre.

Lire la suite...

Le Yoga de l'Energie

Qu'est-ce que le Yoga de l'Energie ?

La perception de l’énergie


- D'où vient le nom «yoga de l'énergie» ?

- Ecoutons Roger Clerc qui a donné ce titre à son premier livre pour caractériser la forme de yoga que lui avait transmis Lucien Ferrer. «Ce que nous avons dénommé «Yoga de l'Energie» est le Ha-Tha yoga, c'est-à-dire yoga du Ha et du Tha, qui utilise les deux polarités de cette énergie. C'est un yoga complet qui entend agir sur tous les plans de la personnalité de celui qui le pratique.»
(Les Carnets du Yoga n° 29 Mai 81).

- On ne peut donc pas opposer Hatha Yoga et Yoga de l'Energie ?

- Non bien sûr : le Yoga de l'Energie utilise les postures, la respiration, la relaxation, les actions purificatrices et harmonisantes (Kriyas), l'activation du «feu digestif», le Prânâyâma, les Bandhas, les Mudras, la concentration, la méditation, etc... toutes les techniques citées dans le texte traditionnel de référence qu'est le Hatha Yoga Pradipika !

- Alors pourquoi ce nom particulier de «Yoga de l'Energie».
- Parce que l'accent est mis, dès le départ, sur la perception de l'énergie de vie et sur les différentes ambiances qui se manifestent. Dans de nombreuses pratiques de Hatha Yoga, l'accent est souvent porté sur la perfection de la forme extérieure de la posture. Ecoutons ce qu'en dit André Van Lysebeth qui ne peut être soupçonné de partialité en la matière :
«Beaucoup d'adeptes du yoga méconnaissent un peu le corps énergétique. Ceux qui se limitent aux postures et à quelques respirations hygiéniques, accompagnées de relaxation, ne se préoccupent guère des aspects plus subtils de cette structure énergétique qui sous-tend notre corps physique et l'anime.»
Plus encore : «En réalité notre corps énergétique subtil est la charnière reliant le psychique au physique, il constitue un des facteurs les plus puissants de l'unification de l'être humain.» ( préface d'André Van Lysebeth au Manuel de Yoga de Roger Clerc p.9) Pour Lucien Ferrer, «Le but principal du Hatha Yoga est la discipline du fluide humain...»
Lire la suite...

La beauté d'une fleur



À la vue de la beauté d'une fleur, les humains s'éveillaient ainsi, même si ce n'était que brièvement, à la beauté qui fait essentiellement partie de leur être le plus profond, qui fait partie de leur véritable nature.
La première fois que la beauté fût reconnue constitua un des événements les plus significatifs dans l'évolution de la conscience humaine étant donné que les sentiments de joie et d'amour lui sont intrinsèquement liés.
Sans que nous le réalisions pleinement, les fleurs sont devenues pour nous l'expression manifestée de ce qui est le plus élevé, le plus sacré et en fin de compte non manifesté en nous.
Plus éphémères, plus éthérées et plus délicates que les plantes dont elles sont issues, les fleurs sont devenues en quelque sorte les messagères d'un autre monde, un pont entre le monde physique manifesté et le monde non manifesté.
Elles transmettent non seulement une odeur délicate et agréable aux humains, mais également la suavité du royaume de l'esprit.
Si l'on se sert du terme “illumination” dans un sens plus large que celui qui est traditionnellement accepté, nous pourrions avancer que les fleurs correspondent à l'illumination des plantes.
Texte tiré de "Nouvelle Terre" d'Eckart TOLLE édition Ariane